T 34/85 model 1944

 

Petite balade dans la boue avec Joukov, le père de l’arme blindée russe, sur le front Est en 1945 avec ce célèbre T34.

 

 

Cette fois ci le tank est peint avant sa mise en place sur le décor. Afin de ne pas avoir à le tenir directement, la caisse est percée par une vis qui sert de poignée.

 

 

Le socle est en bois avec une base en plâtre mélangé à du sable. Le tank est enchâssé dans le plâtre humide afin de bien faire ressortir son enfoncement dans la boue.

 

 

Peinture du sol à la gouache.

 

 

La boue des ornières du chemin est en pigment pour un meilleur réalisme. Les parties humides sont aussi en pigment, mais mélangé à du vernis brillant. Le bas de caisse et les galets de roulement sont badigeonnés de « boue ».

 

 

L’herbe est en flocage vert collé à la colle à bois. Plusieurs méthodes utilisées : saupoudrage sur un lit de colle et pose à la pince de « touffe ». Le résultat donne une prairie labourée par les bovins. Les bouses, ou taupinières, sont aussi en pigment.

 

 

Le mur est moulé en plâtre à part puis gravé et mis en place. Sa peinture est rapide et efficace : une base grise au pinceau suivit d’un lavis noir plus au moins prononcé. La porosité du plâtre module la base grise et le lavis surligne le tout. Résulat : un beau mur en granit.

 

 

Le ruisseau est en résine teintée en vert. Avant sa prise, il ne faut pas oublier les roseaux fait en poil de pinceau grossier.

 

 

Des ajouts de terre dans l’herbe, sans oublier des feuilles mortes (en vrai feuilles mortes broyées) et le tour est joué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les vaches sont bien paisibles. A défaut de regarder les trains passer, elles saluent l’avance de l’armée rouge.